Live Report

Live Report 2012
-Accéder aux live reports :
 
 
 
OBITUARY+ MACABRE + PSYCROPTIC + THE AMENTA
CCO – Lyon Villeurbanne – 11 décembre 2012
 
 
Report by Benjamin ‘thereaperchild’ CRETIN

Pics by Will HIEN & Benjamin ‘thereaperchild’ CRETIN




Puisque nous hébergeons le forum officiel francophone d'Obituary sur Noiseweb, en accord avec le groupe depuis 2005, il fallait absolument que nous soyons sur place, en ce mardi 11 décembre. D’une part, parce que nous sommes évidemment de grands fans de la formation de Tampa, mais aussi parce que c’était l’occasion d’assister à un set composé des classiques des trois premiers albums du groupe, à savoir Slowly We Rot, Cause Of Death, et The End Complete. C’est My Reference Events qui se charge de l’organisation de ce dernier concert de l’année 2012 et 400 personnes environ seront présentes ce soir.



THE AMENTA, formation australienne, foule en premier les planches d’un CCO au public un peu clairsemé. Leur metal extrême est assez bien mis en valeur par un son somme toute bien bon pour une ouverture de concert. Le groupe, maquillé, et avec des lentilles, donne un rendu bien evil. Certaines parties sont plutôt intéressantes, mais parfois le chanteur en fait un peu trop dans sa mise en scène. On en vient au bout d’un moment à une certaine linéarité des morceaux, et en moitié de set, l’ennui commence un peu à pointer son nez. Le blast beat non stop, quand on est venu voir du Death plutôt groovy comme le pratique Obituary, ça ne plaît pas forcément à tout le monde. La fosse étant pour l’instant assez vide, l’ambiance n’aura pas trop pris, malgré quelques bons moments, le groupe n’aura pas connu la gloire ce soir…
Setlist :
01 - Junky
02 - Sekem
03 - Mictlan
04 - Vermin
05 - Erebus
06 – Dirt











On enchaîne avec un groupe plus ‘classique’, PSYCROPTIC, que nous avions vu en première partie d’Origin cet hiver. Un show qui avait été sympathique mais pas des plus marquants. Et le concert de ce soir va tout simplement rectifier le tir. Le guitariste de la formation nous délivre une prestation des plus impressionnantes, alternant des riffs saccadés bien techniques, avec des parties bien groovy, et un jeu sur les harmoniques qui nous fera baver pendant toute la durée du set. Le batteur n’est également pas en reste, puisqu’il s’agit de Dave Haley, qui va officier sur Obsideo, le futur album de Pestilence, qui va sortir en 2013. Le chanteur est quant à lui bien sympathique. Cela change littéralement, puisqu’on est passé d’un groupe maquillé, avec une attitude evil, à des mecs qui débarquent en jeans-basket, mais qui envoient du lourd. Ce sera une des bonnes surprises de la soirée. Un excellent moment passé en compagnie de ce groupe qu’il faut voir et revoir !
Setlist :
01 - Euphorinasia
02 - Carriers Of The Plague
03 - Forward To Submission
04 - Ob(Servant)
05 - Initiate
06 - The Sleepers Have Awoken
07 - The Colour Of Sleep













MACABRE est un groupe ‘culte’ de la scène death metal depuis de nombreuses années, avec un concept un peu particulier : toutes les chansons du groupe traitent de tueurs en série, de la manière dont ils officiaient, etc… Musicalement, on a affaire à une sorte d’ovni, mêlant introductions parlées, parties death plutôt classiques, et des éléments un peu Jazzy, avec même des envolées de voix de la part du vocaliste. C’est le genre de combo où il est indispensable de rentrer dans le concept. Soit on est comblé par des parties complètement barrées, soit on reste de marbre. Difficile donc de rester objectif sur ce genre de concept… En tout cas, le groupe a son public, puisqu’à de nombreuses reprises la fosse va se transformer en joyeux bazar, et applaudir de nombreux titres. D’ailleurs, quelques personnes vont même quitter la salle après le concert, avant la tête d’affiche…
Setlist :
01 - Zodiac
02 - Nero's Inferno
03 - The Trial
04 - The Iceman
05 - Night Stalker
06 - The Bloody Benders
07 - Scrub A Dub Dub
08 - Hitchhiker
09 - Vampire Of Düsseldorf











Ce soir, nous aurons droit à un concert d’exception, puisque, pour célébrer les 20 ans de l’album The End Complete, OBITUARY jouera ce soir uniquement des titres de ses trois premiers opus. Cela change de la date dans cette même salle, en janvier 2008, avec pas mal de titres issus de Executioner’s Return (promotion oblige) avaient été joués au détriment de certains classiques.

Le set commence par une première salve de morceaux de Slowly We Rot, avec un groupe au top niveau. Un son bien abyssal dont seul le groupe a le secret, avec cette guitare bien lourde de Trevor Peres, qui aura droit à une sonorité d’exception ce soir. Les concerts d’Obituary sont d’ailleurs réputés pour avoir un son de qualité. Le groupe est en grande forme ce soir. Après les extraits du premier opus, c’est "Infected", issu de Cause Of Death qui vient nous asséner un autre uppercut, avec ces fameuses accélérations et changements de tempo si chers à la formation de Tampa. Que des classiques, qui s’enchaînent si bien, que l’on ne voit pas le temps passer. Le nouveau soliste, Ed Andrews (road guitar de Trivium) qui remplace Ralph Santolla, s’intègre parfaitement au groupe et son style est plus approprié, car moins démonstratif que son prédécesseur.

Le temps passe et on en est déjà à l’heure des rappels, avec un "I’m in Pain" de toute puissance, suivi par le classique "Slowly We Rot", qui viennent conclure cette excellente prestation, avec un groupe qui a pris beaucoup de plaisir à jouer ce soir, et acclamé par toutes les personnes venues ce soir. Respect total à ces vétérans du death metal, qui, 20 après, continuent à nous impressionner et qui sont toujours aussi sympas quand on va finir la soirée backstages avec eux autour d'une bière !
Setlist :
01 - Stinkupuss
02 - Intoxicated
03 - Bloodsoaked
04 - Immortal Visions
05 - Gates To Hell
06 - Infected
07 - Cause Of Death
08 - Chopped In Half
09 - Turned Inside Out
10 - Body Bag
11 - Killing Time
12 - The End Complete
13 - Dead Silence
14 - I’m In Pain
Rappels:
15 - Drum Solo
16 - Slowly We Rot





























PS : Reste à remercier My Reference Events pour ce dernier évènement de l’année, qui a organisé comme à son habitude une excellente soirée, sans temps mort !
 
Haut